Mission et historique


La mission de l’AFAF

L’AFAF est un groupe de femmes intergénérationnel qui procure des occasions de réseautage et d’apprentissage aux femmes francophones et francophiles de la Grande Région de Toronto/Hamilton, notamment Halton-Peel.

Parmi nos créneaux d’activités : réseautage d’affaires, soupers-conférences, occasions d’échanger avec des professionnelles de divers domaines, promotion de services et activités en français, développement personnel, et surtout, amitié et solidarité!

 

 

Fondatrice : Madame Gagnon-Mockford

 

colette_cropMadame Gagnon-Mockford, la fondatrice de l’AFAF est décédé le mercredi 10 décembre 2003.

Quelques mois plus tôt, lors des célébrations du 20e anniversaire de l’AFAF, le rôle important de Colette au sein de la francophonie ontarienne a été souligné.    A cette occasion, elle avait expliqué les raisons qui avaient motivé la fondation de l’organisme:

“L’AFAF a été fondé dans le but d’aider la condition féminine en permettant aux femmes de se réunir, de partager et de s’entraider par l’entremise du réseautage.”

 

 

Historique

La petite histoire de l’AFAF : l’Association des femmes d’affaires francophones.

Tout à commencé un beau matin, lors d’un petit déjeuner au collège Sheridan d’Oakville, il y a plus de 30 ans…

L’initiative et la générosité de Colette Gagnon-Mockford, la jovialité communicative de Micheline Côté, le professionnalisme d’Hélène Armstrong et la présence affirmée de Rachel Brown ont donné naissance à l’AFAF !

Au cours des premières années, le dynamisme des membres fondatrices a permis d’accueillir de nombreuses femmes francophones aux rencontres mensuelles lors de petits déjeuners qui se transformèrent ensuite en diners-causeries.

Le lundi 14 mai 1990, le comité exécutif de l’AFAF a été élu devant une première assemblée générale annuelle à l’Hôtel Briard. On parle alors de l’ébauche des statuts et règlements. Dans le but de régler le problème de distance, on essaie la formule d’alternance des rencontres mensuelles entre Halton-Peel et Toronto pendant quelques années.

Puis le 11 mai 1993, l’AFAF offre aux membres deux fois plus d’occasions de se rencontrer grâce à la formation d’un groupe AFAF à Toronto. Les fondatrices de l’AFAF (Colette, Hélène et Micheline) prennent en charge l’AFAF Halton-Peel, tandis qu’un tout nouveau conseil d’administration se forme pour établir l’AFAF Toronto.

En décembre 1998, lors du repas-partage et de l’échange de cadeaux un prix d’excellence est décerné à Colette Mockford et à Hélène Armstrong.

Lors du souper tenu le 12 juin 2001, à la garderie « Le Petit Bateau » fondée par Maria Ivanova à Mississauga, Louise Boyer, présidente sortante de l’AFAF se voit décerner le prix excellence pour sa contribution à l’épanouissement de l’AFAF.

Le 24 juin 2002, lors d’un repas de fête sous un soleil radieux au Yacht Club à Oakville, Angèle Desgagné, présidente de Halton-Peel, remet le prix d’excellence à Rita Holmes et à Tania Abboud-Hemming pour leurs contributions exceptionnelles au développement de l’AFAF.  Notons la persévérance de Tania qui a tenu les rennes de la section de Toronto pendant plusieurs années.

Le 18 septembre 2003, l’AFAF célèbre son 20e anniversaire au port de plaisance d’Oakville où plus de 100 femmes honorent le succès de l’AFAF et de sa fondatrice.

Le 10 décembre 2003, l’AFAF est en deuil, Colette notre fondatrice nous quitte… Toujours positive, même malgré la maladie qui la rongeait depuis plusieurs années, cette femme courageuse ne se plaignait jamais.   Le sourire, le dynamisme et le dévouement étaient la clé du succès de cette femme chef de file. Une dame au cœur d’or, Colette donnait temps et argent, elle motivait également les autres à faire des dons aux causes qui lui tenaient à cœur, particulièrement aux femmes sans abri.
Au cours des décennies, l’AFAF a organisé diverses activités en plus des repas mensuels, notamment des salons professionnels, plusieurs visites dans les vignobles et quelques tournois de golf.

Soulignons aussi que depuis de nombreuses années, lors du souper de Noël en décembre, l’AFAF organise une collecte de fonds pour les femmes sans abri et tout particulièrement pour le Centre des femmes Oasis Halton-Peel.

Au fil des ans, l’AFAF a eu le plaisir de recevoir, parmi ses nombreuses conférencières, plusieurs invitées de marque dont la chef d’antenne à Radio-Canada, madame Odette Gough; le groupe Les Chiclettes comprenant les chanteuses comprenant Nathalie Nadon, Geneviève Cholette et Julie Kim. Enfin, madame Madeleine Meilleur, ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels et ministre déléguée aux Affaires francophones.

La petite histoire se poursuit avec la célébration du 30e anniversaire de l’AFAF en septembre 2013. « À 30 ans, les femmes sont belles. Avant, elles sont jolies. Après, ça dépend d’elles », chante Jean-Pierre Ferland. La présidente actuelle de l’Association des femmes d’affaires de Halton Peel, Diane McLaren, a fait de ces paroles un leitmotiv pour célébrer les 30 ans de l’association, le 18 septembre 2013 au restaurant Michael’s Back Door à Mississauga. Cette célébration a permis à une soixantaine de dames de se retrouver pour une soirée riche en souvenirs et histoires cocasses.

Le 11 novembre 2013, signifiait à la fois un jour de tristesse et de renouveau avec le retrait de l’AFAF Toronto. Après 20 d’existence, ce groupe a décidé de battre de ses propres ailes et de créer un groupe distinct, l’Affiliation des femmes francophones et francophiles du Canada (AFFFC).
C’est le début d’un temps nouveau pour l’AFAF et l’occasion de créer ce nouveau site.

Difficile de résumer 30 ans d’histoire en quelques lignes; de nombreuses autres femmes ont contribué au succès de l’AFAF. Si vous êtes de celles-ci, nous vous remercions du fond du cœur! Car l’AFAF n’est pas seulement une association, mais tout un groupe de femmes dynamiques et talentueuses! Venez les découvrir lors du souper mensuel!